Vous êtes ici

Bac à marée : une action de nettoyage citoyenne

Le nettoyage des plages en hiver : l'affaire de tous



Les bacs à marée installés sur le littoral de Fréjus, sur le secteur des étangs de Villepey


La ville de Fréjus a fait le choix de réaliser un nettoyage raisonné de ses plages (voir onglet ICI).
Ainsi, l'hiver, pour les secteurs dits "naturels", le nettoyage se veut raisonné, c'est-à-dire que seuls les déchets d'origines anthropiques sont ramassés. Le bois et la végétation sont laissés en place.

Afin de compléter cette volonté municipale, les promeneurs peuvent aussi, à leur niveau, participer à l'environnement de leurs plages. Ces "éco-citoyens" sont invités à jeter les déchets qu'ils trouvent lors de leur promenade dans de grands bacs en bois, les "bacs à marée". Jusqu'alors surtout présents sur la façade Atlantique et en Mer du Nord, ces aménagements trouvent maintenant leur place sur la façade méditerranéenne. Ils sont destinés à récupérer tous les déchets non naturels comme les plastiques, le verre, les canettes, les pneus… Bref, tout ce qui n'est pas végétal, animal ou minéral et qui polluent les plages et le littoral.

Deux bacs à marée sont installés : l'un le long de la plage de Saint-Aygulf, sur la plage "Esclamandes", proche du Mas d'Estel, et l'autre sur la plage "Argens" proche de l'embouchure du fleuve. Ces deux lieux ont été choisis en raison de leurs enjeux écologiques, car situés tous deux sur le site naturel protégé des Etangs de Villepey, propriété du Conservatoire du Littoral.

Les bacs sont vidés, au gré de leur remplissage, par les services en charge de l'entretien des plages. Ils sont généralement retirés début avril et stockés, avant leur remise en place en hiver.


Les explications du fonctionnement des bacs à marée et leur utilité sur le littoral