Vous êtes ici

L'embouchure de l'Argens : évolution d'une dynamique naturelle

L'embouchure de l'Argens et son ouverture sont directement soumises aux aléas climatiques avec les conséquences pluviométriques (pluies) , hydrauliques (crues)  et marines (vagues de submersion).
La conjugaison de ces trois différents facteurs influent sur le degré d'ensablement de l'embouchure de l'Argens.

Une période sans pluie, sans crue, et sans vague de submersion = l'embouchure aura une tendance à l'ensablement
Une période avec des vagues de submersion = l'embouchure aura une tendance à l'ensablement
En revanche, une période avec des crues et/ou de fortes pluies = l'embouchure sera ouverte


Cette dynamique naturelle est aujourd'hui fortement liée aux changements climatiques.
Les pluies sont moins fréquentes mais plus intenses que par le passé, les tempêtes marines également.
L'urbanisation de la Basse Vallée de l'Argens joue également un rôle prépondérant.
Le rapidité du ruissellement qui y est directement lié augmente le volume d'eau qui s'accumule dans les cours d'eau. 


La corrélation entre les inondations et les cruessubmersions est une problématique sur laquelle travaillait le Département du Var suite aux inondations de juin 2010.
C'est aujourd'hui le Syndicat Mixte de l'Argens (SMA) qui met en oeuvre le Programme d'Aménagement de Prévention des Inondations (PAPI) (cf. LIEN)
La finalité est de mettre en application les différentes actions du PAPI sur l'Argens et sur l'embouchure pour limiter les risques naturels.

L'embouchure de l'Argens le 19 sepmbre 2018


 


Ci-dessous, l'évolution de l'embouchure de l'Argens depuis septembre 2011.

lun, 31/03/2014 - 10:54