Vous êtes ici

L'embouchure de l'Argens : évolution d'une dynamique naturelle

L'embouchure de l'Argens et son ouverture sont directement soumises aux évènements météorologiques et climatiques avec les mouvements hydrauliques (pluies, crues), marins (dyanamique hydrosédimentaire, vagues de submersion) et éoliens (vent).
La fluctuation de ces différents facteurs influent sur la dynamique d'ensablement de l'embouchure de l'Argens.

une embouchure aura une tendance à la fermeture et à l'ensablement =
    - une période sans pluie/crue significative, sans vague de submersion et avec peu ou pas de vent
    - une période sans pluie/crue mais avec de forts mouvements sous-marins et du vent vers la terre
      (vent d'est)

une embouchure aura une tendance à l'ouverture =
    - une période avec des évènements de vagues de submersion
    - une période avec des de fortes pluies et des crues significatives


Cette dynamique naturelle est depuis plusieurs années fortement liée au changement climatique.
Les pluies sont moins fréquentes mais plus intenses que par le passé, les tempêtes marines également.
L'urbanisation du bassin versant joue également un rôle prépondérant dans cette évolution. Le ruissellement qui y est directement lié augmente le volume d'eau qui s'accumule plus rapidement dans les cours d'eau. Ici, c'est le critère temporel qui est modifié.


La corrélation entre les crues/submersions marines est une problématique sur laquelle travaillait le Département du Var suite aux inondations de juin 2010.
C'est aujourd'hui le Syndicat Mixte de l'Argens (SMA) qui met en oeuvre le Programme d'Aménagement de Prévention des Inondations (PAPI) (cf. LIEN)
La finalité est de mettre en application les différentes actions du PAPI sur l'ensemble du bassin versant de l'Argens, pour diminuer l'impact des risques naturels, notamment sur les crues fréquentes, dites quinquennales.

L'embouchure de l'Argens en décembre 2020




 


Ci-dessous, l'évolution de l'embouchure de l'Argens depuis septembre 2011.

lun, 31/03/2014 - 10:54