Vous êtes ici

Tour d'observation et sentier piéton : Projet européen "Retralags"

Les étangs de Villepey : site d’intervention de RETRALAGS

(source : Département du Var)

Financé par le programme Italie-France Maritime 2014-2020 (MARITTIMO), ce projet de gestion intégrée et transfrontalière prévoit des actions pilotes sur des sites naturels et culturels de la région. RETRALAGS a été lancé depuis le 16 février 2017 suite à son approbation dans le cadre du premier Appel à projets du Programme[1] Italie-France Maritime 2014-2020.

Au cours des trois prochaines années, ce projet interviendra dans la zone de coopération entre l'Italie et la France pour “améliorer l’efficacité des initiatives publiques destinées à soutenir la protection et la valorisation du patrimoine écosystémique des lacs, des lagunes et des étangs”, comme il est prévu par l'objectif spécifique de la Priorité d'Investissement 6C (Axe 2 du Programme).

Sous la coordination de la Municipalité d’Alghero, les partenaires développeront un plan d’action conjoint pour la gestion intégrée et la valorisation écosystémique du Réseau Transfrontalier des lacs et des étangs (RETRALAGS). Des actions pilotes seront mises en œuvre dans le Var sur le salin des Pesquiers d’Hyères et sur les étangs de Villepey.

 

Un observatoire et un sentier piéton sur pilotis

 

 

L'aménagement complet a été intégralement construit sur site. L'observatoire culminant à 6 mètres de haut est positionné sur 11 pieux vissés.
Deux niveaux ont été réalisés : le premier pour l’arrivée du cheminement est couvert avec des fenêtres occultées pour observer en toute discrétion. Son étage découvert offre une vue panoramique sur les étangs de Villepey.
Le cheminement en platelage bois quant à lui msure 130 mètres de long et 1,80 m de large, accessible aux personnes à mobilité réduite.

Pour réaliser cet ouvrage, des études de sols ont été réalisées et ont constaté un sol peu porteur. Le bureau d’étude préconisera l’utilisation de pieux vissés en alternat avec des pieux battus pour répartir la charge de l’ouvrage.

Pour renforcer la satbilité de l’ouvrage en profondeur, une partie des pieux en bois est posée sur les platines des têtes de pieux, vissés eux même à une profondeur de 3 à 8 mètres.