Vous êtes ici

La mise en place d'aménagements de protection dunaire


Protéger pour mieux gérer...

Les milieux dunaires présents sur le littoral Natura 2000 de l'Embouchure de l'Argens, font parti des habitats d'intérêts communautaires les plus vulnérables sur le site (dunes mobiles embryonnaires, dunes blanches, etc...). Ceci en raison des multiples processus d'érosion liés au vent et aux coups de mer.

Dans le cadre d'actions de maintien et de développement de ces habitats, des aménagements en bois (= ganivelles) sont installés. Ils servent à piéger le sable transporté par le vent. Ainsi accumulé derrière ces ouvrages, le sable se fixe, formant ainsi la dune.



Le vent transporte le sable. Avec la végétation, le sable se dépose et s’accumule, formant ainsi les dunes.




Grâce aux ganivelles, le sable transporté se dépose et s’accumule plus facilement.
Les dunes se reforment plus vite et la végétation peut s’installer.


Une fois stabilisée, cette dune peut accuellir une végétation patrimoniale typique de ces milieux sableux, pour la plupart protégée (euphorbe des sables, euphorbe peplis, chardon des dunes, pavot jaune des sables, lys de mer, chiendent maritime, roquette de mer,...).


     
Le chardon des dunes (Eryngium maritimum) et l'euphorbe péplis (Euphorbia peplis)
deux espèces patrimoniales protégées typiques des milieux dunaires


En outre, ces ganivelles servent aussi à préserver les milieux dunaires de l'impact du piétinnement, problématique récurrente sur les espaces littoraux soumis au tourisme balnéaire. Il convient de sensibiliser le public de l'intérêt et de la fragilité de ces dunes et leur végétation associée.