Vous êtes ici

La création d'une mare en faveur de la Cistude d'Europe


La Cistude d'Europe (Emys orbicularis) est une tortue aquatique d'eau douce présente sur le site de l'embouchure de l'Argens. Très présente jusqu'en juin 2010, les inondations n'ont pas épargné cette espèce.

 


Cistude d'Europe sur les étangs de Villepey
(à ne pas confondre avec la tortue à tempes rouges ou tortue de Floride, espèce exotique)

 
Même si une reconnexion des étangs avec la mer a été plus que bénéfique (habitat prioritaire - Lagune méditerranéenne - a retrouvé des richesses jusqu'alors disparues), la salinité présente dans cet habitat naturel est aujourd'hui néfaste pour ce reptile.

La Cistude ne supporte guère plus de 10g de sel / litre d'eau. Hors, la situation actuelle oscille plutôt vers les 30g de sel / litre d'eau, pratiquement la même teneur que la mer.

Elle a donc cherché des solutions de repli. Malheureusement, les zones d'eau douce sont très peu présentes. La recherche de points d'eau en amont l'ont conduit sur les axes routiers bordant ces étangs. Le résultat a été sans appel : une surmortalité causée par la circulation.
La tortue est une espèce longévive (durée de vie assez longue, 60 ans en moyenne).
Dès lors, sa destruction au stade juvénile ou subadulte sur les routes entraîne une baisse significative de sa population.


La solution

Creuser une mare, déconnectée des étangs salés. D'une surface importante (960 m²), elle est aménagée en pente douce avec une profondeur maximale de 1m80. Une butte disposée sur le pourtour de la mare doit servir à la ponte des Cistudes. La finalité est de permettre un maintien de cette espèce au sein du site Natura 2000.




Les travaux sont réalisés sur le site des "Etangs de Villepey"appartenant au Conservatoire du Littoral par la commune de Fréjus, gestionnaire de ces espaces naturels.
Cette action s'inscrit dans le cadre d'un contrat Natura 2000. Ce sont des financements de la part de l'Etat et de l'Union Européenne (à hauteur de 80%) qui ont permis de réaliser cette opération en faveur d'une espèce rare et protégée.

______________________________________________________________________________

AVANT TRAVAUX


état des lieux : présence d'une roselière à l'emplacement de la future mare

 

PENDANT TRAVAUX


débroussaillement manuel de la zone


Creusement de la mare par la pelle mécanique


Creusement de la mare par la pelle mécanique


Creusement de la mare par la pelle mécanique et évacuation de la terre pour la création de la butte


Creusement de la mare par la pelle mécanique et évacuation de la terre pour la création de la butte


Mise en forme de la butte autour de la mare

 

APRES TRAVAUX


Etat de la mare après travaux - novembre 2013


Etat de la mare en avril 2014 


Cette action a nécessité
plus de 100 heures de travail (soit environ 16 jours), toute action confondue. Il ne reste plus qu'à suivre l'apparition de populations de ces tortues aquatiques.